top of page
  • Emmanuelle Pommaret

LA MUSICOTHERAPIE RECEPTIVE

Dans mon post précédent, je vous ai donné la définition de la musicothérapie. Je terminais en précisant que j'utilisais 3 outils. Voici donc le premier outil: la musicothérapie réceptive

Cet outil est souvent utilisé auprès des personnes ayant accès à la parole. cependant dans le cas de certains patients, l'utilisation d'un langage verbale n'est pas toujours nécessaire dans la réceptive. l'exemple de cette dame, ancienne danseuse ayant la maladie d'Alzheimer a qui on fait écouter un ballet qu'elle a dansé. Aucuns mots n'étaient nécessaire pour qu'elle raconte ce que ce morceau lui faisait vivre, il suffisait de la regarder dans ses gestes et ses mouvements.

Dans la prise en charge d'une patiente, il y a quelques années, j'ai utilisé cet outil. Elle était psychotique suite à des évènements traumatiques dans sa vie. Elle pouvait mettre des mots mais ne pouvait pas exprimer ses maux. J'ai donc mis en musique ses maux, en tout cas ce que j'avais compris, et lui faisait écouter ces montages. Elle parlait de ce qu'elle entendait et finalement en parlant de la musique, a parlé d'elle. Le fait d'avoir pu exprimer autour de ce qu'elle entendait, elle a pu poser les choses, les extérioriser. Toutes les années, ses maux, ses angoisses étaient tellement fortes qu'elle nécessitait des temps d' hospitalisation. Ayant pu extérioriser ce traumatisme, se l'ayant également réapproprié comme faisant partie d'elle, ces hospitalisations ont été beaucoup moins fréquentes.


Cependant la musicothérapie réceptive peut être un complément d'une psychothérapie, mais peut être aussi le moyen de trouver un moment de détente et d'extériorisation.

Pour cela avant toute prise en charge il est important que je connaisse un peu l'histoire de la personne, son histoire musicale, et des éléments me permettant d'adapter au mieux les extraits musicaux.

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

ความคิดเห็น


bottom of page