top of page
  • Emmanuelle Pommaret

A l'écoute de ses vibrations intérieures

Je prends en charge un monsieur cette année en séance individuelle. Il est atteint d'une psychose déficitaire . Il est également atteint d'une surdité profonde de l'oreille droite et n'a plus beaucoup d'audition de l'oreille gauche.


La prise en charge me paraissait difficile par rapport à cela. J'ai donc misée sur le jeu de vibrations pour pouvoir entrer en communication avec lui.

Pour cela j'utilise le djembé et les lames sonores.


Lors de jeux de djembé nous avons chacun notre djembé que j'installe l'un contre l'autre avec un appui sur nos genoux. Mr qui paraissait assez fermé, s'ouvre dans les dialogues grâce à la percu et cherche même à entrer en contact pour que nous jouions ensemble.

Quand au travail des lames sonores j'ai commencé à jouer avec lui en tapant sur sa lame et lui sur la mienne. Puis au fil des jeux, la vibration de la lame est telle, que je lui propose des échanges en lui tournant le dos. Je tape sur ma lame et j'attends sa réponse pour rejouer. Il ne cherche plus à se retourner pour me chercher . Il ressent la vibration et répond en riant.



J'ai essayé ces méthodes afin de lui donner l'envie de chercher à communiquer avec l'autre. Les quelques séances que j'ai pu faire avec lui ont commencé à créer cette envie. Je le vois hélas que tous les 15 jours ( organisation et budget obligent) mais depuis que je le rencontre, il est en pleine évolution. Il reste encore beaucoup de travail pour lui permettre d'associer ces jeux à sa vie quotidienne.


La musicothérapie peut être associée à la surdité, car il y a d'autres façon d'entendre, de percevoir... La communication ne se fait pas seulement par des mots de gestes mais par l'environnement . Les sourires de ce Mr m'ont montré que ces vibrations ont été un ressentis au proposition de rencontre. Il me reste maintenant à analyser cette prise en charge pour la développer et l'adapter au mieux!

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page